Accueil > Par monts et par vaux ... > Croisières à la voile > Croisière jusqu’à Palerme

Fascination pour l’ile qui commande la Méditerranée

Croisière jusqu’à Palerme

Beaucoup de voile, un peu de marche, visite de Palerme

lundi 18 juillet 2022, par André-Jean

Nérée est amarré au Vieux-port à Marseille pour la troisième année. C’est un RM-12.70 venu de La Rochelle. En 2020, la COVID n’a pas autorisé la navigation en mai-juin. 2021, trois semaines de vent en mai ont aguerri l’équipage. 2022, les projets plus lointain sont dans les têtes depuis des mois. Ce sera la Sicile et au moins Palerme.

Se préparer

Une croisière, c’est d’abord un bateau et un équipage.

Nérée, voilier de 12m, sorti du chantier Fora Marine il y a 3 ans. Rocco nous apprendra que RM était le sigle de « Résolument Minimaliste ». La période est retenue : juin 2022.
Inquiétude, en novembre 2021, un inconnu visite la panne de la Criée. Il se fait éconduire d’un premier voilier par les occupants qui dormaient paisiblement. Il avise un second navire, vide, monte à bord, force la porte et s’installe pour la nuit. Il ne repartira qu’au petit matin, probablement dérangé par les premiers passages sur la panne. Il se prépare un Nescafé sucré dont il oubliera le pot. Il essuiera ses tasses et mains avec un protège-matelas qu’il laissera sur place. La trousse à outil facilite le travail. Il démonte appareils électroniques et matériels de navigation. Le butin est emballé dans un grand sac poubelle. Au matin, le visiteur laisse la place aux personnels de Midi Nautisme étonnés de voir le capot de Nérée ouvert.

Le CNTL, responsable de la panne et de sa sécurité, Midi Nautisme gestionnaire de la flotte, le propriétaire en déplacement à Paris, n’ont rien vu. Les déclarations à la Police ont demandé quatre demi-journées. Déclaration à l’assurance, visite d’experts, réparations, attentes des pièces de rechange, etc. En juillet 2022 l’affaire n’est toujours pas soldée. Heureusement, fin avril 2022 Nérée était à nouveau complètement équipé pour naviguer en haute mer.

L’équipage doit être constitué. Venus des cercles d’amis navigateurs et des bourses aux équipiers, tous sont partant, mais pour une durée limitée à 15 jours, plutôt au début, plutôt à la fin, il a fallu composer avec des réunions familiales et des naissances à venir. Il y aura un échange à la mi-juin en Sicile, à nous la découverte de Palerme. Entre les deux, choix des routes et des haltes en fonction de la météo, des conseils, des désirs. Rocco, déjà agguéri sur Nérée, a répondu partant depuis Palerme pour enrichir de son expérience et de sa connaissance des côtes. Accord de tous sur le programme.

Du 22 au 28 juin Pierre et ses amis sont allés jusqu’à Porquerolles sur Nérée. Il a saisi bien des photos uniques depuis le ciel.
Les photos et vidéo de cette fin mai et de juin 2022 ont été chargées sur l’album Google photo : Nérée - Marseille-Palerme 2022

Marseille - Palerme, 30 mai - 9 juin

Avant le départ, passage du relai de l’équipage de Pierre.

On quitte le Vieux-port en soirée pour aller mouiller au droit de la calanque de Suggiton. Les prévisions météo et les routages de qtVlm nous suggèrent de passer à l’ouest de la Corse et la Sardaigne. C’est la direction que nous prendrons dès demain 31 mai et pendant deux jours et demi et deux nuits pour arriver ...

Au Nord-Ouest de la Sardaigne, à Capo Caccia. Et nous mouillons à l’est du cap vers Cala Dragonara.

Nos étapes à l’ouest de la Sardaigne

Nous étions en Sardaigne, au nord, non encore en Sicile. Il nous fallait remonter la côte ouest et nous n’avons pas eu le temps de nous attarder dans les beaux mouillages que Rocco nous a fait connaître. Il faut dire que la casse de nos gonfleur ne nous permettait plus d’avoir d’annexe pour rejoindre la côte. Après Capo Caccia, nous avons naviguer tous les jours. :

  • A Bosa Marina nous mouillons au sud de l’entrée du port.
  • A l’est du Capo San Marco, Caletta del Faro les mouillages sont interdits mais il y a des bouées d’amarrage. Nous en ratons une première. Puis, l’amarre d’une seconde s’entoure autour de l’une des quilles et du saumon qui la termine à la base. Le vent nous tire et ne nous permet pas de nous dégager. Un Ovni s’installe un mouillage plus loin. Nos nouveaux voisins nous viennent en aide pour passer une aussière et nous permettre de nous libérer du piège. Cela se termine une heure plus tard par un apéritif et la connaissance de Brigitte & Herve POMMELET. Un kayakiste hollandais venu du nord de l’Europe s’arrête au cul de Nérée et accepte une bière.
  • Le 4 juin, sous génaker, Nérée quitte Capo San Marco vers le sud

    Le lendemain, il a fallu remonté au vent durant une longue étape. C’est de nuit que nous empruntons le chenal d’entrée au port de Carloforte. Nous nous amarrons à Marine Sifredi Carloforte et nous mettons pied à terre, pour la première fois depuis Marseille. Nous n’avons aimé découvrir cette cité vivante, c’était le jour de la fête du thon, et l’histoire émouvante de sa population. Là aussi pourtant, nous ne sommes resté qu’une matinée, nous devons repartir sans avoir pu refaire le plein de gasoil.

  • Il nous faut mettre le moteur pour gagner Capo Malfatano, un ensemble de mouillage magnifiques. Après le tour du visiteur nous choisissons Tuerredda Ovest à la nuit tombante. Nous sommes à l’abri d’un léger vent d’ouest et nous profiterons du bain le matin.
  • Nous laissons ce lieu de rêve pour couper au large du golfe de Cagliari, viser Capo Carbonara et mouiller à Porto Giunco. Dernière étape sarde, nous la quittons pour deux jours de traversée jusqu’en Sicile. Le vent nous porte. Tout va bien jusqu’au lendemain.
  • Mais à partir de 5h, au petit matin, le vent tombe et nous avançons au moteur. La promesse été de vent n’est pas tenue et nous sommes obligé de ménager la réserve de gasoil. Nous resterons ballottés par la houle 5 à 6 heures, doublés par les cargos. Heureusement, nous avons de la visite, est-ce une aide ? Une petite brise se lève vers 16h qui nous emmène à San Vito Lo Capo. Services sommaires, prix excessifs. Mais, nous avons découvert une cité touristique récente et pourtant construite avec goût et harmonie.
  • Dernière étape pour rejoindre Palerme comme prévu jeudi 9 juin 2022, nous arrivons à Sitimar Marina Palermo, dans La Cala, le cœur vivant du vieux Palerme. Nous y resterons cinq nuits.

Palerme du 9 au 14 juin

Palerme - centre de la cité

Cinq jours à Palerme, rien de trop. Nous avons parcouru les rues et ruelles du centre historique. Nous avons déjeuné et dîné dans bien des restaurants sans aucune déception. Nous sommes entré dans bien des églises. Nous sommes monté jusqu’à Monreal. Quelle merveille ! Il nous a manqué encore une semaine et probablement quinze jours de plus pour visiter de la Sicile. Nous reviendrons ! Mais déjà le retour se profile.

Palerme - Marseille du 14 au 28 juin, retour le long de la botte italienne

Le soleil se lève derrière un Stromboli qui crache un panache de fumée toutes les 3 ou 4 minutes.

La préparation du voyage s’était accompagnée de la lecture du livre de Gilles Paris LE BAL DES CENDRES. Il fallait passer dans les Éoliennes.

  • Rapprochons-nous tout d’abord avec une visite recommandée à Cefalu à l’est sur la côte nord de la Sicile. Belle petite cité au patrimoine arabe-normands et aux ruelles accueillantes. Depuis Palerme, l’étape nous a largement laissé le temps de la visite et d’un dîner sur la place principale aux sons d’un pianiste inspiré.
  • Le 15 juin nous rejoignons Vulcano où nous resterons deux nuits au mouillage Porto di Ponente. Nous ne sommes pas seuls et des voisins français supportent mal la proximité. Palerme nous a aussi permis de retrouver un gonfleur efficace et un tuyau. L’annexe nous permet de visiter le village. L’eau est chaude, les bains appréciés.
  • Nous quitterons Vulcano avant le lever du jour pour croiser Stromboli au jour levant. L’étape sera longue jusqu’à Ponza, deux nuits et une journée entière. Essayant de faire escale à Ventotene, nous nous sommes fait repousser sans ménagement par les agents du port qui semblaient vouloir réserver les places au port pour les romains en visite durant le WE.
  • Nous avons préféré l’accueil de Ponza. Après avoir refait le plein de gasoil, nous avons jeté l’ancre à l’ouest de l’ile, à La Caletta. Avec un régime de vents faibles venant plutôt de l’est, nous apprécions de rester deux nuits et de visiter une partie de l’ile et de dîner à Forma. Nous repartirons le 21 juin pour une nouvelle longue course et une nuit de navigation jusqu’à Elbe.
  • Nous avons réservé une place par l’intermédiaire de Navily à Esaom Cesa S.p.A. - Portoferraio. Un peu à l’écart du centre ville, mais ce port présente d’excellents services pour un prix raisonnable et les nuits y sont tranquilles, ce qui n’est probablement pas le cas dans le vieux port. Nous y sommes resté à deux nuits. La visite de Portoferraio nous a pris la journée. Celle de l’ile d’Elbe aurait demandé peut-être une semaine.
  • Départ le 23 juin en direction de Macinaggio ou directement Port Man ou la Côte d’Azur ? Ce sera finalement Porquerolles après 36 heures de navigation dont une bonne partie au près. A la mi-journée, passant entre le Cap Corse et la Giraglia, la décision de poursuivre était prise.

    -* Nous ne regrettons pas d’avoir couper court, car nous pourrons passer deux nuits au port, nous dégourdir les jambes jusqu’au Cap d’Arme et admirer l’exposition autour du thème de l’Odyssée présentée à la Villa Carmignac. Et puis faire revenir quelques vieux souvenirs laissés à Porquerolles.

  • Avant dernière étape, le 26 juin, nous profitons d’un vent d’est annoncé pour rejoindre le Frioul. Nous y resterons deux nuits, le temps de ranger tranquillement Nérée afin de le rendre le 29 au Vieux-port après 1446 miles autour de la mer Tyrrhénienne.

Voir en ligne : Nérée - Marseille-Palerme 2022


Recevez la lettre-info de Sentiers en indiquant votre adresse électronique :

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?