Sentiers

Entre deux

Accueil > Le meilleur est avenir ... > Depuis nos origines et par dessus nos ruines ...

Observations fort éloignées les unes des autres, ...

Depuis nos origines et par dessus nos ruines ...

au-delà des transitions.

dimanche 27 mai 2018, par André-Jean

Lectures roboratives :

... deux visions contrastées et qui pourtant ouvrent des regards plutôt joyeux vers des avenirs tellement différents !

Le champignon de la fin du monde
Anna Lowenhaupt Tsing, La Découverte - Les empêcheurs de penser en rond, août 2017, 415 pages, 23,50€

Le Matsutake est un champignon fragile, très convoitée, qui pousse dans des milieux eux-mêmes fragiles. Le présenter comme Le champignon de la fin du monde n’est pas le moindre des paradoxes de ce livre déroutant à chacun de ses chapitres. Anna Lowenhaupt Tsing est professeure d’anthropologie à l’université de Californie, Santa Cruz, et à l’université Aarhus au Danemark. A partir d’une enquête dans les forêts de l’Oregon dégradées par une surexploitation forestière capitaliste, elle nous fait découvrir des communautés humaines improbables, des échanges qui n’empruntent les voies commerciales que de façon contingente et provisoire, des pratiques naturalistes visant l’appauvrissement des milieux, des espèces qui se nourrissent des débris et restes des autres, ... Elle nous ouvre de multiples pistes pour imaginer comment sortir [de l’] « Anthropocène » aussi vite que possible, avant que les conséquences en cascades de ce que nous avons appelé le « développement » ne détruisent irrémédiablement notre monde. Quelques mots reviennent à l’appui des observations rapportées par cet ouvrage : Anthropocène, capitalisme, croissance, hétérogénéité, imprédictibilité, « Patch », précarité, aliénation, ruines, agencements, contamination, survivre, progrès, « scalabilité » ... Ce livre est le fruit du travail du « Matsutake Worlds Research Group » [...] dans des processus collaboratifs. [...] Il initie une mini-collection, [...] une aventure dont l’intrigue se dépliera d’un livre à l’autre. Il faut le lire graduellement en laissant aux mots le temps d’activer les images, joyeuses en définitive.

Sapiens
Yuval Noah Harari, Albin Michel, décembre 2017, 510 pages, 24€.

Point de suspense ici, on sait que l’on va lire sur l’humanité. Le panorama est grandiose. Yuval Noah Harari est professeur d’Histoire à l’Université hébraïque de Jérusalem. Il met en scène les savoirs actuels sur les 100 000 dernières années et le passage d’au moins six espèces différentes d’hominidés à une seule, la nôtre, « Homo Sapiens ». Il rappelle aussi que son expansion s’est partout accompagnée de la disparition de la grande faune et de la sélection de la flore domestique. Aujourd’hui, les continents abritent 7 milliards de Sapiens. Si vous preniez tous ces gens pour les placer sur le plateau d’une balance, leur masse combinée tournerait autour de 300 millions de tonnes. Prenez ensuite tous nos animaux de ferme domestiques — vaches, cochons, moutons et poulets — et pesez les : leur masse tournerait autour de 700 millions de tonnes. À titre de comparaison, la masse combinée de tous les grands animaux sauvages survivants — des porcs-épics et des pingouins aux éléphants et aux baleines — ne dépasse pas 100 millions de tonnes. L’auteur n’ignore donc rien des bouleversements que Sapiens a imposés et impose à son environnement naturel, ce qui pourrait bien le conduire à sa perte. Mais, l’on sent son regret quand, dans le même temps, il se félicite de chiffres illustrant les progrès contemporains de notre humanité et les perspectives d’Une révolution permanente. Aussi son épilogue questionne-t-il : Un animal devenu dieu ? [... mais ...] Y a-t-il rien de plus dangereux que des dieux insatisfaits et irresponsables qui ne savent pas ce qu’ils veulent ?

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?